Votre rémunération
Depuis plusieurs années et suite à la crise immobilière de 2008, le marché de la transaction immobilière a connu une forte mutation et a vu arriver un nouveau modèle très connu des pays anglo-saxons, les réseaux d’agents immobiliers indépendants.

En effet, l’explosion d’internet, des moyens de communications nomades et la volonté des français de privilégier leur qualité de vie ont généré le développement des Réseaux de mandataires indépendants.

 

berstunden
 Avant : les agences immobilières traditionnelles

Les grandes enseignes d’agences immobilières (Century 21, Orpi, Guy Hoquet, Laforet, etc…) ont profité de leurs marques fortes et de moyens publicitaires élevés pour développer leur activité (10 KMS autour de leur agence). Leurs charges et leur cout de fonctionnement élevés, la présence obligatoire d’agents commerciaux en agence, l’obligation contractuelle du franchisé d’avoir le maximum de biens à vendre pour alimenter la politique de rémunération à la prise de mandat leur ont été défavorables tant sur l’image véhiculée que sur la qualité de leurs prestations : les agents commerciaux sont focalisés sur la prise de mandat de biens à vendre et non sur la vente du bien en elle-même et sur sa rapidité, le manque de conseils sur les prix et les estimations trop élevées ont provoqué un manque d’objectivité qui induit une augmentation virtuelle des prix de vente sur les communes et donc une saturation du marché immobilier local.

En effet, et pour exemple, un vendeur payé à la prise de mandat laisse les propriétaires décider du prix de vente de leur bien sans les conseiller sur les prix du marché local et prolonge de ce fait, les délais de commercialisation car le prix annoncé n’est pas le prix réel du bien à vendre.

 
Les grands réseaux de mandataires nationaux

Depuis 2005, de très grands réseaux nationaux sont arrivés en France et de multitudes enseignes se sont créées sur ce modèle. On s’aperçoit aujourd’hui que le modèle économique de développement par le biais de grands réseaux était l’avenir de la profession mais que leur politique de recrutement massif, leur politique de rémunération et de facturation d’abonnement publicitaires mensuels à leurs mandataires ne permettaient pas à des candidats à l’entreprenariat de développer un réel plan de carrière : Cannibalisation entre mandataires du même réseau sur le même secteur, une politique d’honoraires« low cost », un déficit de vente par mandataire, une facturation mensuelle excessive asphyxiant les mandataires.

Ces réseaux gagnent énormément d’argent sur les frais facturés à leur mandataire, sur le turnover de leur mandataire (environ 80%) et leur politique de développement personnel des mandataires ne les intéressent pas.

Les mandataires de ces grands réseaux n’ont pas le choix pour réussir que de devenir Clients de ces grands réseaux et de coopter d’autres candidats pour intégrer le réseau et gagner un % des honoraires de ces derniers. C’est un excellent modèle de marketing de Réseau où peu de mandataires vivent pleinement de leur activité !

 

Adjust salaries concept

A l’ heure où les réseaux de mandataires indépendants recrutent en mettant en avant la promesse d’une rémunération utopique au %, le réseau L’Agent Immobilier se positionne comme LE RESEAU où l’équilibre entre rémunération et développement personnel à long terme du business de ses mandataires sont ses priorités.

Notre réseau est le seul réseau qui garantit à ses mandataires confirmés une rémunération nette de 4167 HT euros par vente* Et réinvestit systématiquement  la richesse générée par le mandataire dans le développement de sa propre activité en formations continue, en  accompagnement, en publicité pour développer la notoriété locale du réseau…. .

* sous condition du respect du barème des tarifs des honoraires imposés par le réseau

Diapositive2